Assainissement collectif

Assainissement collectif :

L’assainissement collectif est fait pour les lotissements, les groupes de maisons, les petits villages n’ayant pas le tout à l’égout.

On parle d’assainissement collectif lorsque :

  • Les eaux usées de plusieurs maisons ou immeubles sont collectées par le réseau public d’assainissement, puis acheminées vers une station d’épuration :
    • les polluants sont alors dégradés et séparés de l’eau, afin de restituer au milieu naturel une eau propre ;
    • les polluants sont conditionnés en boues (plus ou moins liquides) : suivant leur état, différentes filières d’élimination existent (l’épandage dans les champs, le compostage, etc.).
  • Les eaux pluviales sont parfois collectées en même temps que les eaux usées et sont dirigées immédiatement vers le milieu naturel.

À noter : pour savoir si vous êtes en zone d’assainissement collectif, renseignez-vous à la mairie de votre lieu d’habitation.

Deux types de réseau d’assainissement collectif

Il existe deux types de réseau d’assainissement collectif :

  • unitaire : les eaux usées et pluviales sont évacuées par le même réseau ;
  • séparatif : les eaux usées et pluviales sont évacuées séparément.

Certains réseaux étant sous-dimensionnés, le propriétaire du réseau construit des bassins de retenue de pollution ou des bassins d’orage :

  • cela permet de stocker temporairement une grande quantité d’eau ;
  • une fois l’événement pluvieux passé, le bassin est vidangé et l’eau rejoint le réseau.

Les réseaux collectifs ont un coût important. C’est pourquoi, s’il n’y a pas assez d’habitations ou que l’habitat n’est pas assez dense, les collectivités préfèrent utiliser le semi-collectif ou placer les zones en assainissement individuel.

Assainissement collectif : obligations des particuliers

Le raccordement au réseau d’assainissement collectif implique certaines obligations pour les particuliers :

Assainissement collectif : obligations et interdictions
Obligations Raccordement
au tout-à-l’égout
  • Obligatoire pour les habitations pouvant être associées au réseau public d’assainissement.
  • Si le raccordement n’est pas effectué dans les délais, le consommateur peut recevoir une amende (augmentation de la redevance d’assainissement).
Redevance assainissement
  • Montant fixé par la ville ou par l’établissement public de coopération intercommunale (EPCI).
  • Comprend parfois une partie variable (en fonction du volume d’eau utilisé par l’usager) et une partie fixe pour couvrir les charges du service public.
Interdictions Rejet de certains produits
  • Produits présentant un risque pour le personnel d’entretien et les installations (acide, solvants, médicaments, etc.).
  • Produits liés à une activité professionnelle exercée dans un logement privé. Dans ce cas, un traitement spécifique est obligatoire.

À noter : en matière de rejet, le Règlement sanitaire départemental est à consulter, car il peut dans certains cas indiquer les quantités maximums de pollution à rejeter.

Assainissement semi-collectif

L’assainissement collectif collecte les eaux usées d’un grand nombre d’habitations : lorsque ce dernier n’est pas suffisant, l’alternative est d’opter pour l’assainissement semi-collectif. Il prend en charge l’assainissement d’une dizaine ou d’une vingtaine d’habitations. L’assainissement semi-collectif est utilisé :

  • par les collectivités pour traiter les eaux usées :
    • de petits hameaux ;
    • de villages isolés ;
    • d’endroit à la topographie trop coûteuse pour l’installation d’un assainissement collectif.
  • par des prestataires privés pour :
    • des campings et hôtelleries de pleins airs ;
    • certaines zones commerciales.

Des canalisations collectent les eaux usées comme en assainissement collectif, mais le traitement est généralement plus simple : souvent lagunage ou filtre bambou. Ces filières sont soumises à dérogation.

Travaux sur route communale : pour drainer les eaux de pluies.