Epandage

Drainage épandage des eaux usées

L’épandage consiste à envoyer les eaux traitées dans le sol

Pour l’assainissement individuel, il faut installer une fosse toutes eaux qui gère le prétraitement des eaux usées, couplée à un dispositif de traitement des eaux usées. Il existe différents dispositifs de traitement :

  • l’épandage ;
  • le filtre à sable ;
  • le tertre d’infiltration ;
  • le filtre planté, etc.

Tranchée d’épandage ou Lit d’épandage

 

Un épandage souterrain est constitué de tuyaux d’épandage perforés et rigides disposés dans des tranchées ou dans un lit de faible profondeur et empli de graviers. Le sol en place est utilisé :

  • comme épurateur (avec les bactéries présentes dans le sol) ;
  • comme moyen d’évacuation de l’eau usée traitée.

Épandage : dispersion des eaux

Pour recevoir un système d’épandage, le sol en place doit avoir une perméabilité allant de « moyenne » à « très perméable », soit 30 < k < 500 (k étant vitesse d’écoulement de l’eau dans le sol, mesurée en mm/h). En effet, avec le dispositif, le sol sert à la fois à disperser et à infiltrer les eaux : sa perméabilité doit donc être irréprochable.

Pour mettre en place ce système, on utilise des tuyaux d’épandage placés à une profondeur allant de 60 à 80 cm. Ces tuyaux sont installés sur une épaisseur de graviers de 20 à 30 cm :

  • soit dans des tranchées, le système prend le nom de tranchées d’épandage ;
  • soit sur un lit d’épandage, en cas de sols sableux.

L’épuration est ensuite réalisée par les micro-organismes présents dans le sol.

Avantages de l’épandage

Cette filière présente plusieurs avantages :

  • facile à mettre en œuvre ;
  • peu sensible à l’intermittence ;
  • peu d’entretien ;
  • durée de vie longue ;
  • bon rendement épuratoire ;
  • bonne intégration dans le paysage.